Nos adhérents

Mairie de MARTILLAC

retour carte

Martillac, situé aux portes de l’agglomération bordelaise, se distingue par la présence de nombreux châteaux viticoles, d’une église ancienne au chœur pur roman ainsi que par l’importance de sa production de muguet.

Pour expliquer l’origine du nom de Martillac, il est fait référence à une légende locale. Celle-ci rapporte qu’au temps des guerres de conquêtes des Gaules, sous Jules César, un général romain se serait retrouvé en grand danger d’enlisement sur une terre marécageuse lorsque, soudainement, le sol se serait raffermi inexplicablement sous les sabots de son cheval. En raison de ce miracle, un temple fut élevé en l’honneur de la divinité responsable de ce prodige : Mars, Dieu de la guerre protégeant son guerrier.

Martillac est traversé par une ancienne voie romaine en direction de la commune voisine de Saucats. Il s’y trouve à proximité un vieux pont de pierre communément appelé « Pont Romain » mais dont l’origine reste incertaine. Dispersés sur Martillac, une dizaine de bornes dites « de Montesquieu » – élevées pour la plupart à l’époque du baron – se dressent au bord d’anciens chemins ou en pleine lande. Gravées sur leurs deux faces d’un symbole ou d’un monogramme et orientées dans l’espace, elles indiquent la propriété des terres vers lesquelles elles se tournent. La vallée du Breyra est l’axe sur lequel est venu s’articuler l’urbanisation du village. Aujourd’hui, cette vallée correspond à l’entrée Est de Martillac.

Le raisin et le muguet sont les deux principales ressources de Martillac. Les châteaux sont nombreux et sont pour l’essentiel des propriétés viticoles dont très peu dépassent la cinquantaine d’hectares.

Si certains peuvent s’enorgueillir d’avoir été la propriété d’une proche parente d’Alexandre Dumas ou de Montesquieu, ou bien comme le château Smith Haut Laffite, d’avoir des origines remontant aux croisades, tous ont l’honneur d’appartenir au vignoble le plus vieux et parmi les plus réputés au monde. L’une des exploitations viticoles implantée sur Martillac a la particularité d’être également un institut séculier à vocation contemplative et apostolique, abritant la Congrégation de la Sainte Famille fondée par P.B. Noailles en 1820.

Situés sur la partie Nord des Graves, les vins martillacais bénéficient tous de l’appellation Pessac-Léognan créée en 1987, reflet de propriétés viti-vinicoles particulières liées la topographie locale. Les terrasses accueillant les cépages, composées de graviers, galets roulés par la Garonne lors de grandes crues millénaires, réfléchissent idéalement le soleil et redistribuent progressivement la chaleur aux grappes. La grave dont l’épaisseur peut dépasser les trois mètres, bénéficie également d’un très bon drainage naturel du fait des fortes pentes rencontrées.