Nos adhérents

Mairie de LE CRES

retour carte

Présentation

Représentant : Monsieur le Maire Stéphane CHAMPAY

Région : Occitanie

Département : Hérault

Population : 51 habitants

Bassin viticole : Languedoc – Roussillon

Surface viticole :  hectares

A mi-chemin entre le fier Pic Saint-Loup et la grande Bleue, aux confins de la garrigue et de la plaine littorale, se dresse la commune du Crès. Des silex taillés révèlent la présence de l’Homme dès le paléolithique (20 000 ans Av. J-C.) et au néolithique (6000 ans Av. J-C.), quatre «villages» s’étendent alors le long du Salaison.

Des restes de murs, de tuiles, retrouvés au lieu dit «Terre Del Rey » et « Bélumet », sans oublier les deux bornes milliaires, témoignent de l’époque Gallo-Romaine. Lors de la christianisation du Languedoc, (VIe/VIIe siècle) apparaît la “Villa Sancti Martini de Crecio” noyau du futur village.

A l’époque féodale, Le Crès est la propriété des seigneurs de Castries, des Guilhem de Montpellier, des évêques de Maguelone, des comtes de Mauguio, des Rois d’Aragon et de Majorque.C’est à cette époque que se crée le Consulat “Castelnau-Le Crès du Salaison”. Notre sort est désormais lié pour plusieurs siècles à la ville de Castelnau.

Le Crès est une commune récente puisque sous l’ancien régime, elle ne formait qu’une seule paroisse avec la ville attenante de Castelnau-Le-Lez sous les noms successifs de Castelnau-Lès-Montpellier et Castelnau-Le-Crès. Au début du XIXe siècle, le village, légèrement isolé par la garrigue qui l’entoure, se développe et obtient ses propres équipements (école, cimetière). Dès 1845, les habitants réclament leur autonomie. Ils l’obtiendront finalement le 30 septembre 1872 avec la signature d’Adolphe Thiers, Président de la République, qui érige Le Crès en commune autonome.

En 1919, il y a tout juste 100 ans, les vignes occupaient 137ha sur les 584 que compte la commune, soit presque 1/4 de sa superficie.

Depuis 60 ans, constructions individuelles, infrastructures diverses, commerces et industries ont conduit à une réduction notable de cette superficie. Déjà à l’époque, les cressois élevaient leurs vignes sur des terres sises dans les communes voisines. Elles se situaient en grande partie sur les rives du Salaison (où se trouvent les lotissements les Vignes et les Jardins du Sablas)… Après le fléau du phylloxéra fin 19e, l’arrivée massive des vins d’Algérie au début 20e, et bien d’autre soubresauts de l’histoire de la viticulture dans le midi n’épargnent pas nos anciens. Mais ils s’acharnent au dur labeur de la vigne et le vin produit ici, hier comme aujourd’hui, est d’une qualité reconnue.

Liens utiles

https://www.lecres.fr/